Visite à la maison de retraite de Villefagnan

Première rencontre 2018 à l'EHPAD de Villefagnan.

 

Six Dames constituent ce groupe. Elles sont assises autour de la table et je leur propose dans un premier temps de faire connaissance. Je leur demande si elles veulent bien inscrire leur nom et prénom sur une étiquette que nous posons devant chaque personne afin de  mémoriser leur identité. J'aide les personnes pour qui l'écriture est difficile (problème de vue...).

Je pensais faire un tour de table, mais à ma grande surprise, un débat dynamique s'est engagé.

D'un thème à l'autre, ces Dames se sont exprimées avec beaucoup d'enthousiasme.

A 16 heures, une boisson et un gâteau nous ont été gentiment offerts par l'établissement et c'est à ce moment là que les personnes qui étaient restées plus discrètes se sont exprimées avec énergie.

Si je fais le bilan de ce premier rendez-vous, je peux assurer qu'il y a une grande demande d'échange, de discussion, de communication, de partage. Une demande aussi de prendre connaissance de ce qui se passe à l'extérieur, en France et dans le monde, être au courant des nouvelles technologies, une demande de lecture afin de pouvoir débattre sur des sujets nouveaux ou différents.

Lorsqu'à 17 heures, le temps de notre séance devait prendre fin, j'ai observé que plusieurs résidentes restaient et avaient encore de nombreuses choses à exprimer et proposaient que nous nous revoyions la semaine suivante.

C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai du laisser ces Dames qui m'ont donné de belles leçons de sagesse, d'une grande expérience de vie, d'un savoir, de courage et de positivité. 

Elles m'ont fait du bien et je les en remercie sincèrement.

 

Marie José 

2 eme rencontre à Villefagnan

 

Aujourd'hui, quatre personnes sont présentes. Une Dame est absente pour rendez-vous chez l'ophtalmologiste et une seconde qui s'était très peu exprimée la fois précédente n'est pas motivée pour participer ce jour. 

De Paris à La Rochelle en passant par la Vendée,

De l'enfance à la guerre,

Du mariage aux enfants et petits enfants, la conversation s'anime et je ressens chez ces personnes ce besoin de communiquer, de partager leur vécu, de donner des détails sur les périodes douloureuses de leur vie. Un besoin aussi de comparaison entre le présent et le passé et toujours ce ravissement de les entendre dire qu'elles sont heureuses, qu'il y a des gens plus malheureux....

Leçons de courage, leçons de vie.

Nous nous séparons avec le sourire et la promesse de nous revoir bientôt pour les informer et discuter selon la demande de ces Dames sur ce qui se passe à l'extérieur, en France ou à l'étranger.

Lundi 30 avril 2018

Lundi 30 avril 2018

5ème rendez-vous à la maison de retraite de Villefagnan.

Aujourd'hui, cinq personnes sont au rendez-vous. Jeannine, Suzanne, Nicole, Gilberte et Raymonde.

Ces Dames sont toujours aussi enchantées de participer à ces discussions.

Les sujets sont variés, les oiseaux qui arrivent avec le printemps, la télévision et le goût de chacune pour les feuilletons ou les reportages, les documentaires, l'histoire ou bien encore les voyages, ce qui m'amène à retracer certains de mes différents périples que j'ai choisi de faire avec mon sac sur le dos, en Afrique ou en Asie du sud-est, mes émotions, mes rencontres multiples, des anecdotes.

Le débat se dirige sur les relations humaines, la misère, la souffrance, la tolérance et l'intolérance, l'égalité et les inégalités. La reconnaissance dans le sourire ou le regard des personnes à qui j'ai donné un peu d'argent dans un soucis de partage, d'entraide et de solidarité. Puis la comparaison est faite entre regarder derrière un écran et vivre les évènements. Ces sujets sont tellement passionnants que les paroles des résidentes sont intarissables.

La séance qui devait se terminer à 17 h, se poursuit, puis une personne nous quitte, puis une autre et enfin, Raymonde qui est passionnée, continue le dialogue et quand elle décide de partir car il est tard, me demande de la raccompagner car elle ne voit presque plus. Nous nous dirigeons vers le réfectoire où tous les résidents sont à table et la soupe servie. Il est 18h40 et nous n'avons pas vu l'après midi passer tant les participantes m'ont dit avec un tel enthousiasme avoir apprécié la séance et remerciée du bien-être que ces échanges leur procurent.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.